bleu

ocean

vert

rouge

brun

Menu principal

Victimes Révolution - R


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - Y - Z



Rabat ou Rabut Claude, maçon, né et résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 10 janvier 1794.
Motif accusation :"A fourni des ouvriers pour travailler aux redoutes et a maltraité des patriotes".

Radisson Benoit, homme de loi, né à Tarare, Rhône, 25 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 20 septembre 1793.

Rajar ou Rajat Maurice, teneur de livres, né à Boën, Loire, résidant à Lyon, 60 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 5 avril 1794.
Motif accusation :"Président de section, contre-révolutionnaire ayant coopéré à lal rébellion".

Ramey François, homme de loi, né à Renaison, Loire, résidant à Lyon, 27 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 2 février 1794.
Motif accusation :"Fusilier, contre-révolutionnaire, ennemi des patriotes".

Randon Jean Baptiste, soldat, 21 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 30 septembre 1793.

Randu André, soldat du bataillon de Porte-Froc, 33 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 4 octobre 1793.

Randu Antoine, domestique, né dans l'Ain, résidant à Lyon, 27 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 26 décembre 1793.
Motif accusation :"Cannonier et contre-révolutionnaire".

Ranvier de la Liègue François Philippe Eléazard Eléonor, noble, ancien officier d'infanterie, né à Lyon, résidant à Fontaines, Rhône, 64 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 10 janvier 1794.
Motif accusation :"Ex-noble, venu de Fontaines pour se joindre aux rebelles".

Ranvier de Bellegarde Jean Marie, frère du précédent, noble, ancien conseiller à la Monnaie, né et résidant à Lyon, 65 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 24 janvier 1794.
Motif accusation :"Ex-noble, ayant payé pour les frais du siège".

Rascle Pierre, prêtre, né à Beauregard, Puy de Dôme, résidant à Lyon, 78 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 4 février 1794.

Rastelli Sincère, professeur d'italien, né à Villeneuve, Italie, résidant à Lyon, 52 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier, contre-révolutionnaire, pris les armes à la main".

Ravarein ou Ravarin Jean Pierre, marchand drapier, né à Saint Symphorien-de-Lay, Loire, résidant à Saint Etienne, Loire, 71 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 mars 1794.
Motif accusation :"Commandant et membre de la Commission militaire pendant le siège".

Ravat Ennemond, homme de peine, né aux Abrets, Isère, résidant à Lyon, 44 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier et contre-révolutionnaire".

Ravet Louis, épicier, né à Leigneux, Loire, résidant à Lyon, 34 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Caporal caserné et contre-révolutionnaire".

Ravier Gilbert, marchand toilier, né à Sarry, Saône-et-Loire, résidant à Lyon, 29 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 18 décembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant et contre-révolutionnaire".

Ray André, garçon boucher, né et résidant à Lyon, 26 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 24 janvier 1794.
Motif accusation :"Grenadier caserné et contre-révolutionnaire maltraitant les patriotes".

Ray Etienne, rentier, né et résidant à Lyon, 71 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 26 janvier 1794.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire et royaliste disant qu'il fallait écraser les patriotes et rétablir un roi".

Ray François, mercier, résidant à Lyon, 32 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 28 novembre 1793.
Motif accusation :"soldat pendant le siège".

Ray François, marchand d'indiennes, né et résidant à Lyon, 45 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 22 décembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant et contre-révolutionnaire".

Ray Hubert ou Humbert, prêtre, né à Belley, Ain, ancien aumônier de l'abbaye de Saint Pierre, 75 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 mars 1794.
Motif accusation :"Prêtre fanatique ayant émigré".

Ray Pierre, né et résidant à Lyon, 29 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 22 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier caserné et contre-révolutionnaire".

Raymond Antoinette, femme Laurent, condamnée à mort comme espionne pendant le siège, par la Commission militaire de Lyon.

Raymond Thomas, garçon perruquier, né à Montbrison, Loire, résidant à Lyon, 26 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Canonnier et contre-révolutionnaire".

Raynal Jean, menuisier né à La Salette, Isère, résidant à Lyon, 36 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 12 janvier 1794.
Motif accusation :"A travaillé aux redoutes pendant tout le siège".

Razuret Christophe, rentier, né et résidant à Lyon, 46 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 12 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, contre-révolutionnaire et royaliste".

Razuret Raymond, ouvrier en soie, né et résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier, contre-révolutionnaire, pris les armes à la main".

Razy Fleury, perruquier, né et résidant à Lyon ,65 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 4 février 1794.
Motif accusation :"Commissaire de police pendant le siège, permanent, contre-révolutionnaire et royaliste".

Razy Jean Jacques, clerc de notaire, né et résidant à Lyon ,27 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Caporal des canonniers, commissaire surveillant et contre-révolutionnaire".

Rebuffard Antoine, chapelier, né à Grenoble, Isère, résidant à Lyon ,21 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, pris à la sortie, les armes à la main".

Regnauld de Parcieux Antoine Bonne, marquis, rentier, né et résidant à Lyon, 48 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 24 février 1794.
Motif accusation :"Ex-noble, ayant payé pour les frais du siège".

Reissonnier Michel, prêtre augustin, né à Montbrison, Loire, 51 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 mars 1794.
Motif accusation :"Fusilier, a porté les armes pendant le siège".

Rellieux Jean Pierre, corroyeur, né à Chessy, Rhône, résidant à Lyon, 44 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, a insulté Chalier au moment de son supplice".

Relogue Antoine Joseph, rentier, né et résidant à Feurs, Loire, ancien procureur du roi, 65 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 12 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, venu de Feurs pour pour se joindre aux rebelles".

Relogue Antoine, agriculteur, né et résidant à Feurs, Loire, 17 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 12 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, venu de Feurs pour se joindre aux rebelles".

Rémilhe Jean Marie, ancien procureur, né à Montmerle, Ain, résidant à Lyon, 70 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Secrétaire de section, membre du Comité des douze et contre-révolutionnaire".

Renard Louis, ouvrier en soie, juré dans l'affaire Chalier, 32 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon le 18 novembre 1793 et exécuté le 19 novembre 1793.
Motif accusation :"Directeur du jury d'accusation dans la procédure du patriote Chalier".

Renaud de Lagrelaye Armand Gaspard, commis au démartement de l'Allier, né à Paris, résidant à Moulins, Allier, 25 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 31 décembre 1793.
Motif accusation :"Employé dans les bureaux de l'intendant, muscadin de profession, parasite de l'aristocratie, indigne d'exister sur le sol de la République".

Renaud Charles, perruquier, né à Rouen, Seine-Inférieure, résidant à Lyon, 22 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier et contre-révolutionnaire".

Renaud Jacques, huissier, né à Neuville, Rhône, résidant à Lyon, 45 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 mars 1794.
Motif accusation :"Huissier, chargé des mandats d'arrêt pour faire incarcérer les patriotes".

Renaud ou Reynaud Nicolas, chapelier, né à Valence, Drôme, résidant à Lyon, 27 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 26 décembre 1793.
Motif accusation :"Canonnier, contre-révolutionaire, provocateur au meurtre".

Renay Antoine, ouvrier en soie, né à Saint Laurent-de-Chamousset, Rhône, résidant à Lyon, 38 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 22 janvier 1794.
Motif accusation :"Lieutenant des rebelles, contre-révolutionnaire et royaliste".

Renoir Claude, décédé des suites de ses blessures reçues pendant le siège de Lyon, le 31 août 1793.

Renoud François, instituteur, né à Villefranche, Rhône, résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Instituteur et contre-révolutionnaire".

Repellin Jacques Marie, commis à Lyon, officier d'artillerie, 17 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 13 septembre 1793.

Replain Joseph, ouvrier en soie, né à Autrans, Isère, résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Président de section et contre-révolutionnaire".

Reverchon Jacques, arpenteur, ancien commissaire à terrier, né à Lyon, résidant à Saint Just-les-Lyon, 62 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 29 décembre 1793.
Motif accusation :"Secrétaire de section, membre du Comité de surveillance et contre-révolutionnaire".

Reverdy Jean Baptiste, clerc de notaire, né et résidant à Lyon, 23 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 26 décembre 1793.
Motif accusation :"Caporal des grenadiers et contre-révolutionnaire".

Révérony Jacques, peintre, né et résidant à Lyon, 21 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Chasseur à cheval et contre-révolutionnaire; aide de camp de Précy".

Revilla Antoine, poèlier, section de Washington, originaire du Cantal, 26 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 8 septembre 1793.

Révilly François Marie, ouvrier en soie, né et résidant à Lyon, 40 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 13 décembre 1793.
Motif accusation :"Commissaire surveillant et contre-révolutionnaire".

Révoire ou Révoine Jean Baptiste, commis drapier, né à Avignon, Vaucluse, résidant à Lyon, 19 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Chasseur caserné et contre-révolutionnaire".

Revol Alexis, marchand de faïences, né et résidant à Lyon, 46 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Commandant en second de bataillon et contre-révolutionnaire".

Revol François, marchand de faïences, né et résidant à Lyon, 48 ans, juge de paix, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Juge de paix, contre-révolutionnaire et prévaricateur".

Revol Gaspard, marchand de faïences, né et résidant à Lyon, 57 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 février 1794.
Motif accusation :"Membre du Comité des douze, a payé pour les frais du siège".

Rey Antoine Alexandre, rentier, né à Valence, Drôme, résidant à Lyon, 35 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 16 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier et contre-révolutionnaire".

Rey François, commis chapelier, né et résidant à Lyon, 25 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier sorti avec Précy, pris les armes à la main".

Rey Pierre, avoué, né à Saint Cyr-au-Mont-d'Or, Rhône, résidant à Lyon, 48 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire".

Reymond Antoine, clerc de notaire, né à Sury, Loire, résidant à Lyon, 27 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier caserné et contre-révolutionnaire".

Reymond Jean, sans profession, frère du précédent, né et résidant à Montbrison, Loire, 22 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier et contre-révolutionnaire".

Reymond Mathieu Jacob, agriculteur, père des précédents, né et résidant à Sury, Loire, 60 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Venu de Montbrison avec son fils pour se joindre aux rebelles".

Reymond-Dubouchet Louis, homme de loi, né et résidant à Montbrison, Loire, 34 ans, condamné par la Commission de justice militaire et révolutionnaire de Feurs et fusillé le 10 février 1794.
Motif accusation :"Aristocrate décidé et riche, tenant des propos contre la Convention et surtout la Montagne, blâmant la condamnation de Capet; a payé sa part de la force armée muscadine".

Reynard ou Regnard Claude Ambroise, maréchal-ferrant, né à Couzon, Rhône, résidant à Lyon, 53 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant et contre-révolutionnaire".

Reynaud Joseph, prêtre, né à Saint Didier-sur-Rochefort, Loire, résidant à Savigny, Rhône, 55 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Prêtre fanatique et contre-révolutionnaire".

Ricard Gabriel, plâtrier, né à Aubagne, Bouches-du-Rhône, résidant à Lyon, 59 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Porte-drapeau dans la section du Change et contre-révolutionnaire; a contribué aux frais du siège pour 600 livres".

Richard Aimé, marchand de charbon, né et résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant et contre-révolutionnaire".

Richard-Montchaud Christophe, prêtre bénédictin, né à Leignec, Loire, résidant à Saint Bonnet-le-Château, Loire, 60 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 mars 1794.
Motif accusation :"Prêtre fanatique, ne voulant pas se conformer aux lois".

Richard Florentin, soldat, 24 ans, blessé le 29 septembre 1793, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 4 octobre 1793.

Richard François, marchand cirier, né à Chazelles, Loire, résidant à Lyon, 40 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 18 novembre 1793.
Motif accusation :"Capitaine pendant le siège".

Richard Marie, blessé le 30 septembre 1793, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 7 octobre 1793.

Richard Michel, garçon perruquier, né à La Chaise-Dieu, Haute-Loire, résidant à Lyon, 22 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier caserné et contre-révolutionnaire".

Richard Thomas, compagnon imprimeur, né à Dijon, Côte-d'Or, résidant à Lyon, 22 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier et contre-révolutionaire".

Richard Thomas, notaire, résidant à Saint Hilaire, Loire, 60 ans, condamné par la Commission de justice militaire et révolutionnaire de Feurs et fusillé le 10 février 1794.

Riche Jean Pierre, commis du receveur du district, né et résidant à Lyon, 31 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier caserné et contre-révolutionnaire".

Richoux François, garçon papetier, né et résidant à Lyon, 24 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier et contre-révolutionnaire".

Rigaud ou Rigod Denis, rentier, né et résdiant à Lyon, 62 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 6 février 1794.
Motif accusation :"Venu à Lyon pour se joindre aux rebelles, a payé pour le siège".

Rigod Aimé Julien, seigneur de Terrebasse, noble, né et résidant à Lyon, 67 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 décembre 1793.
Motif accusation :"Ex-noble et contre-révolutionnaire".

De la Roche-Négly Gabriel François, né en Haute-Loire, ancien capitaine en second du régiment Royal-Auvergne, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 25 octobre 1793 sous le nom de Rimbert Jean.
Motif accusation :"Officier général dans l'armée lyonnaise".

Ripet Jean, maître des Hautes-Oeuvres, né à Grenoble, Isère, résidant à Lyon, 56 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon le 6 avril 1794 et guillotiné le 16 avril 1794.
Motif accusation :"Complice des assassinats commis sur les personnes du patriote vertueux Chalier et du citoyen Riard".

Ripoud Guillaume, receveur du district de Moulins, né et résidant à Moulins, Allier, 48 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 février 1794.
Motif accusation :"Banquier et agioteur correspondant avec les rebelles".

Rival Jean Baptiste, commis chapelier, né au Cap, Afrique, résidant à Lyon, 19 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier sorti avec Précy et contre-révolutionnaire".

Rival Mathieu, avoué, né et résidant à Lyon, 36 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 28 janvier 1794.
Motif accusation :"Homme de loi donnant des indices aux rebelles pour soutenir l'opinion de la résistance".

De Riverie Camille, prêtre, chanoine, né à Saint Jean-de-Touslas, Rhône, résidant à Lyon, 45 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 26 décembre 1793.
Motif accusation :"Ex-noble, prêtre réfractaire à la loi".

De Riverie Pomponne François, prêtre, né et résidant à Lyon, 50 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Ex-noble, prêtre réfractaire à la loi, a porté les armes pendant tout le siège".

De Riverieulx de la Ferrandière Claude Antoine, noble, né et résidant à Lyon, 61 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 22 janvier 1794.
Motif accusation :"Ex-noble et contre-révolutionnaire".

De Riverieulx de Gagé François Claude, noble, ancien officier, né et résidant à Lyon, 63 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Ex-noble et révolutionnaire; capitaine au régiment de Lyonnais-Infanterie, chevalier de Saint Louis, commandant honoraire de la garde nationale de Vaise".

De Riverieulx de Varax Hugues César, noble, rentier, ancien officier, né et résidant à Lyon, 23 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 janvier 1794.
Motif accusation :"Ex-noble, fusilier et contre-révolutionnaire; Officier au régiment de Rouergue-Infanterie".

De Riverieulx de Varax de Civrieux Jean Claude, père du précédent, noble, rentier, né et résidant à Lyon, 63 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 5 janvier 1794.
Motif accusation :"Ex-noble et contre-révolutionnaire; susptecté d'avoir fourni de l'argent pour les frais du siège, a pris part avec les rebelles à la défense de Lyon".

De Riverieulx de Varax Jean François, fils du précédent, noble, né et résidant à Lyon, 17 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier, ex-noble et contre-révolutionnaire".

Rivier Barthélémy, garçon farinier, né à Nogaret, Haute-Garonne, résidant à Lyon, 42 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier caserné et contre-révolutionnaire".

Rivier Denis, gendarme, né et résidant à Lyon, 41 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Brigadier de gendarmes et contre-révolutionnaire".

Rivière François, ancien militaire, né et résidant à Lyon, 52 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 23 novembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant-colonel dans l'armée lyonnaise".

Rivière Léonard, compagnon faiseur de bas, né et résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 16 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier et contre-révolutionnaire".

Rivière Pierre, jardinier, officier municipal de la Croix-Rousse, né et résidant à Lyon, 50 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon le 16 novembre 1793 et guillotiné le 17 novembre 1793.
Motif accusation :" A participé à la révolte de Lyon et favorisé les contres-révolutionnaires par les arrêtés et déliberations prises dans cette commune; n'a pas donné leur rétractation, aux termes de la loi, au Comité de Salut Public de la Convention Nationale".

Rivoire Georges, perruquier, blessé le 1er octobre 1793, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 1er octobre 1793.

Rivoire Jacques, ouvrier en soie, né à Saint Andéol-le-Château, Rhône, résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 28 novembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant pendant le siège".

Rivoiron Jean Laurent Girard, ancien procureur, né à Messimy, Rhône, résidant à Lyon, 42 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire".

Robert Antoine, prêtre, né et résidant à Saint Sauveur, Loire, 61 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 16 mars 1794.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire fanatisant les campagnes".

Robert Benjamin, clerc de l'Oratoire, né à Dijon, Côte-d'Or, résidant à Lyon, 33 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 9 décembre 1793.
Motif accusation :"Vice-président de section, contre-révolutionnaire ayant porté les armes".

Robert Gervais, apprêteur de chapeaux de paille, né à Charbillac, Hautes-Alpes, résidant à Lyon, 26 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 7 janvier 1794.
Motif accusation :"Canonnier et contre-révolutionnaire".

Robert Pierre, journalier aux fourrages, né à Saillant, Puy-de-Dôme, résidant à Lyon, 41 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 décembre 1793.
Motif accusation :"Principal journalier aux fourrages, contre-révolutionnaire, fournisseur de foin aux cavaliers rebelles".

Robin Henri, commis marchand, né et résidant à Lyon, 36 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 décembre 1793.
Motif accusation :"Secrétaire de section et contre-révolutionnaire".

Robin Jean Antoine, cultivateur, né au Plantey, Ain, résidant à Lyon, 55 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 6 février 1794.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire ayant payé pour les frais du siège".

Robin Jean Marie, teneur de livres, né et résidant à Lyon, 45 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 26 janvier 1794.
Motif accusation :"A payé pour les frais du siège".

Robin Jean Pierre, négociant, né et résidant à Lyon, 51 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Commissaire aux incendies et contre-révolutionnaire".

Rochard Anne, dame Claude Sonnerie, vinaigrière, né à Odenas, Rhône, résidant à Lyon, 41 ans, condamnée par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotinée le 14 janvier 1794.
Motif accusation :"A dénoncé les patriotes pour les faire massacrer, refusant de leur vendre du vin".

Rochard-Chapelle Nicolas, cabaretier, né et résidant à Lyon, 40 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier caserné et contre-révolutionnaire".

Roche Clément, commis de magasin, né à Saint Marcellin, Loire, résidant à Saint Chamond, Loire, 32 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, pris les armes à la main; a servi comme soldat dans le bataillon de Saint Chamond".

Roche Joseph, chirurgien, né à Vienne, Isère, résidant à Bourgoin, 62 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Chirurgien major des rebelles et contre-révolutionnaire".

De Rochefort Camille, comte, ancien officier, né à Feurs, résidant à Arthun, 50 ans, condamné par la Commission de justice militaire et révolutionnaire de Feurs et fusillé le 17 décembre 1793.

De Rochefort Joseph Marie, officier de marine, fils du précédent, né à Feurs, Loire, résidant à Montbrison, Loire, 19 ans, condamné par la Commission de justice militaire et révolutionnaire de Feurs et fusillé le 17 décembre 1793.

Roches Jean Baptiste, homme de loi, officier municipal provisoire, président au tribunal du district de la campange de Lyon, 42 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 11 novembre 1793.
Motif accusation :"Président au tribunal de district de la campagne de Lyon, membre de la municipalité provisoire, puis membre du Comité de police de la section de la place Neuve et de Salut public".

Rochette Etienne, fabricant de bas, né et résidant à Lyon, 33 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant de grenadiers du bataillon de Bon-Rencontre et contre-révolutionnaire".

Rodet Claude, fabricant de boucles, né et résidant à Lyon, 50 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier et contre-révolutionnaire".

Rogier d'Hauterive Jean, noble, ancien capitaine d'infanterie, né et résidant à Moulins, 50 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 31 décembre 1793.
Motif accusation :"Chevalier de Saint Louis, recruteur de l'Ancien Régime, oncle d'émigré, affameur du peuple, suspecté d'avoir recruté pour l'armée noire des émigrés".

Roger Philippe, brigadier de gendarmerie, né à Condrieu, Rhône, résidant à Tarare, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 décembre 1793.
Motif accusation :"Brigadier de gendarmerie, venu de Tarare pour se joindre aux rebelles".

Rognat ou Roguat Pierre Michel, né à Gillonay, Isère, résidant à Lyon, 36 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant, adjoint au Comité de surveillance et contre-révolutionnaire".

Roland Claude, grammairien, né et résidant à Lyon, 38 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 décembre 1793.
Motif accusation :"Commissaire surveillant et contre-révolutionnaire".

Roland de la Platière Dominique, prêtre, chanoine, né et résidant à Villefranche, Rhône, 71 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 22 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire et fédéraliste".

Rolin Jean, épicier, né à Valsonne, Rhône, résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, royaliste, accapareur et agioteur".

Rolland Balthazar, caserné aux Carmélites, section de la Liberté, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 21 septembre 1793.

Rolland Pierre, marchand drapier, né à Marseille, Bouches-du-Rhône, résidant à Lyon, 70 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 6 février 1794.
Motif accusation :"Est resté à Lyon pour coopérer à la rébellion".

Rollat Claude, sans profession, né et résidant au Vernet-sur-Sioule, Allier, 24 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 31 décembre 1793.
Motif accusation :"Muscadin renforcé, bas valet de l'aristocratie nobiliaire".

Rollet Claude, chapelier, né et résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 février 1794.
Motif accusation :"Fusilier, a payé pour les frais du siège".

Rollet Claude, prêtre, né et résidant à Lyon, 37 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Prêtre réfractaire à la loi".

Rollet François, prêtre, né à Lagnieu, Ain, résidant à Saint Médard-en-Forez, Loire, 45 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 février 1794.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, prêchant le fanatisme".

Romainville Alexandre, chanteur au spectacle, né et résidant à Lyon, 38 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 16 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant des canonniers et contre-révolutionnaire".

Romanet Jean Baptiste, soldat, né à Saint Etienne, Loire, 30 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 27 septembre 1793.

Romany Etienne, domestique, né à Renaison, Loire, résidant à Sainte Foy, Rhône, 46 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier caserné et contre-révolutionnaire".

Rondelet Martin, médecin, né et résidant à Lyon, 39 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 janvier 1794.
Motif accusation :"Secrétaire de section, royaliste et contre-révolutionnaire".

Ronjeon ou Roujon Antoine, chapelier, né à Virieu-le-Petit, Ain, résidant à Lyon, 48 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Commissaire aux incendies et contre-révolutionnaire".

Ronin Joseph, fabricant de gazes, résidant à Lyon, 52 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 28 novembre 1793.

Roquette Antoine, barbier, né à Taire, Gers, résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier, contre-révolutionnaire, dénonciateur des clubistes".

Rose ou Roze Charles, tailleur, né en Italie, résidant à Lyon, 41 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Commissaire, surveillant et contre-révolutionnaire".

De Rostaing Hector, noble, ancien officier, né et résidant à Grenoble, Isère, 63 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 23 mars 1794.
Motif accusation :"Ex-noble venu de Grenoble pour coopérer à la rébellion; chevalier de Saint Louis".

Roubiès Lazare, prêtre de l'Oratoire, né à Marseille, Bouches-du-Rhône, résidant à Lyon, 52 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 février 1794.
Motif accusation :"Secrétaire général de la Commission populaire, républicaine et de Salut public de Rhône-et-Loire et contre-révolutionnaire".

Rougier Jean Martial, prêtre, prieur de Marcilly, Loire, né à Fenols, Tarn, 70 ans, condamné par la Commission de justice militaire et révolutionnaire de Feurs et fusillé le 10 février 1794.

Rougier Jean Pierre, marchand de mouchoirs, né et résidant à Lyon, 25 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 février 1794.
Motif accusation :"Grenadier caserné et contre-révolutionnaire".

Roullet Antoine, charpentier, né et résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant pendant le siège et contre-révolutionnaire".

Roullet François, crocheteur, né et résidant à Lyon, 32 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 31 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier caserné et contre-révolutionnaire, maltraitant les patriotes".

Rousset Antoine, tué à Saint Etienne, lors de l'expédition des Lyonnais en Forez, le 28 août 1793.

Rousset Claude, ouvrier en soie, né à Nîmes, Gard, résidant à Lyon, 63 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 19 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant, membre du Comité de surveillance et contre-révolutionnaire".

Rousset Etienne, directeur du bureau des nourrices, né et résidant à Lyon, 63 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Sergent des vétérants et contre-révolutionnaire".

Rousset Joseph Dominique, fabricant de bas, né et résidant à Lyon, 32 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier casenré pendant le siège, fanatique ayant caché des prêtres chez lui".

Rousset Nicolas, imprimeur, né à Dijon, Côte-d'Or, 24 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 12 septembre 1793.

Roussillon Antoine, marchand sur la rivière, né et résidant à Lyon, 33 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier caserné, contre-révolutionnaire ayant porté les armes".

Roussy Joseph, garçon tailleur, né à Nantes, Loire-Inférieure, résidant à Lyon, 22 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Chasseur caserné et contre-révolutionnaire".

Roux François, fabricant de bas, né à Valence, Drôme, résidant à Lyon, 42 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 février 1794.
Motif accusation :"Espion des rebelles faisant arrêter les patriotes".

Roux Jacques, prêtre, né et résidant à Lyon, 61 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 5 janvier 1794.
Motif accusation :"Prêtre réfractaire et contre-révolutionnaire; a monté la garde comme vétéran pendant le siège".

Roux Jean André, notaire, né et résidant à Lyon, 38 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Membre du Comité de Salut public et contre-révolutionnaire".

Roux Jean Claude, géomètre, né et résidant à Charnay, Rhône, officier municipal provisoire de Lyon, 48 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 9 novembre 1793.
Motif accusation : "Officier municipal provisoire".

Roux Jean François, faiseur de bas, né et résidant à Lyon, 25 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier caserné et contre-révolutionnaire".

Roux Jean François Xavier, prêtre augustin déchaussé, né à Aix-en-Provence, résidant à Lyon, 53 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 16 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, réfractaire à la loi".

Roux Léonard, architecte, ancien secrétaire du Roi, né et résidant à Lyon, 68 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 13 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, a donné 6000 livres pour les frais du siège".

Roux Marc, marchand toilier, né à Voiron, Isère, résidant à Lyon, 35 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 18 décembre 1793.
Motif accusation :"Capitaine et contre-révolutionnaire".

Roy Jacques Antoine, négociant, né et résidant à Bourgoin, Isère, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire et fédéraliste, complices des rebelles de Lyon et prévaricateur".

Royer Antoine, commis aux écritures, résidant à Lyon, officier municipal provisoire de Lyon, 65 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 9 novembre 1793.
Motif accusation : "Officier municipal provisoire".

Royret Mathieu, diacre, né et résidant à Noirétable, Loire, 25 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 mars 1794.
Motif accusation :"Prêtre fanatique ne voulant pas se conformer aux lois".

Rozet François, boucher, né et résidant à Lyon, 64 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 février 1794.
Motif accusation :"S'est offert de couper les bras et les jambes aux patriotes incarcérés".

Rozier François, prêtre assermenté, célèbre agronome, tué d'un éclat de bombe durant le siège de Lyon, le 29 septembre 1793.

Du Rozier de Magneux François, né à Montbrison, Loire, ancien capitaine de dragons, blessé durant le siège de Lyon le 8 septembre 1793 près de Savigny, et décédé le 30 septembre 1793.

Ruffard Louis, soldat, section de Washington à Lyon, 24 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 4 octobre 1793.



Sources :
  • Tableau général des victimes & martyrs de la Révolution, en Lyonnais, Forez et Beaujolais : spécialement sous le régime de la Terreur, 1793-1794 (Antonin Portallier)
    BNF : http://gallica.bnf.fr/


novembre 2018

lmmjvsd
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Rechercher

Accès membre




Powered by Joomla!.