bleu

ocean

vert

rouge

brun

Menu principal

Victimes Révolution - S


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - Y - Z



De Sablières Jean Baptiste, né à Romans, Drôme, 24 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 27 novembre 1793.

Sablon du Corail Antoine, noble, résidant à Saint Cyr-au-Mont-d'Or, Rhône, 30 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 21 novembre 1793.

Sabot Antoine, teinturier, né à Saint Maurice-sur-Dargoire, Rhône, résidant à Lyon, 50 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 16 janvier 1794.
Motif accusation :"A arrêté les patriotes en leur mettant le pistolet sous la gorge".

Sage Pierre Marie, prêtre, né à Savigny, Rhône, résidant à Lyon, 28 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 2 février 1794.
Motif accusation :"Secrétaire de la permanence et contre-révolutionnaire".

Saignemorte Etienne, prêtre, né et résidant à Lyon, 54 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 février 1794.
Motif accusation :"Prêtre réfractaire, prêchant le fanatisme".

Sain Pierre Paul, commis fabricant, né à Châtillon-d'Azergues, Rhône, résidant à Lyon, 20 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier caserné, contre-révolutionnaire pris les armes à la main".

De Saincy ou Saint-Cy Jacques Pierre, rentier, né à Moulins, Allier, résidant à Lyon, ancien trésorier de France, 67 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 31 décembre 1793.
Motif accusation :"noble, mauvais riche, beau-père de deux émigrés".

Sainder Pierre, ébéniste, né à Trèves, Allemagne, résidant à Lyon, 57 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 12 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, brigadier conducteur des redoutes".

Sainsson Jean Jacques François, rentier, né et résidant à Lyon, 63 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 31 janvier 1794.
Motif accusation :"Adjoint à la municipalité des rebelles, contre-révolutionnaire et royaliste".

De Saint Aubin Jean Martin, prêtre, né à Moulins, Allier, résidant à Lyon, 67 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 février 1794.
Motif accusation :"Ex-noble et contre-révolutionnaire".

Saint Didier Claude, prêtre, né à Saint Didier-sur-Beaujeu, Rhône, résidant à Lamure, 31 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 5 avril 1794.
Motif accusation :"Prêtre fanatique, disant qu'il ne connaissait et ne voulait pas connaître les lois".

Genestel de Saint Didier Hugues, noble, ancien sous-lieutenant dans le régiment d'Aunis-Infanterie, né à Aurec, Haute-Loire, résidant à Cleppé, Loire, 33 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 19 mars 1794.
Motif accusation :"Ex-noble, ayant coopéré à la rébellion".

Saint Germain Nicolas, marchand drapier, né à Artas, Isère, résdiant à Lyon, 27 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 18 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier caserné, a porté les armes le 29 mai contre la municipalité".

De la Pierre de Saint Hilaire Antoine, noble, né à Montbrison, Loire, ayant résidé à Savigneux, Loire, et résidant à Tiranges, Haute-Loire, 67 ans, condamné par la Commission militaire et révolutionnaire de Fuers et fusillé le 10 février 1794.
Motif accusation :"Noble, père d'un émigré, réfugiant des prêtres réfractaires, maire de Savigneux".

Saint Michel Benoit Louis, fabricant de soie, né et résidant à Lyon, 44 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 26 novembre 1793.
Motif accusation :"Officier des rebelles".

Saint Romain Claude, compagnon corroyeur, né à Tournus, Saône-et-Loire, résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant et contre-révolutionnaire".

De Varennes-Bissuel de Saint Victor Jean Mathieu, rentier, né et résidant à Lyon, 55 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Officier municipal et contre-révolutionnaire".

Sale Alexandre, maçon, né à Couterne, Orne, résidant à Lyon, 20 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Chasseur à cheval, contre-révolutionnaire pris les armes à la main".

Salvador Henri Maximilien, rentier, né à Avignon, Vaucluse, résidant à Lyon, 29 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 10 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, sorti avec Précy; arrêté sous un déguisement de paysan".

Sambarbier Antoine, laboureur, né et résidant à Saint Didier-sur-Beaujeu, Rhône, 32 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Membre de la Commission départementale et contre-révolutionnaire".

Santalier Michel François, né et résidant à Beaujeu, Rhône, ancien procureur, 34 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 28 décembre 1793.
Motif accusation :"Administrateur du département de Rhône-et-Loire et contre-révolutionnaire".

Santerre Claude, inspecteur des Postes du département de Rhône-et-Loire, né à Grenoble, Isère, 45 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 17 novembre 1793.

Sarcey Philibert, plieur de soie, né et résidant à Lyon, 44 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 24 février 1794.
Motif accusation :"Lieutenant dans la 3ème compagnie de rue Tupin pendant le siège et contre-révolutionnaire".

Sargnion Gaspard Joseph, prêtre, né à Saint Just-d'Avray, Rhône, résidant à Ouilly-en-Beaujolais, 58 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 2 février 1794.
Motif accusation :"Prêtre réfractaire à la loi".

Sarrazin Joseph Camille, fabricant de bas, né à Paris, résidant à Lyon, 59 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon le 18 novembre 1793 et fusillé le 19 novembre 1793.
Motif accusation :"Commandant des vétérans".

Sarrazin Joseph Camille, fabricant de bas, fils du précédent, né et résidant à Lyon, 30 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon le 18 novembre 1793 et fusillé le 19 novembre 1793.
Motif accusation :"Adjudant de bataillon dans l'armée lyonnaise".

De Sarron Claude, noble, ancien officier de cavalerie, né et résidant à Lyon, 65 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 20 janvier 1794.
Motif accusation :"Ex-noble, contre-révolutionnaire, a pris part à la rébellion".

Saulnier Antoine, faiseur de pinceaux, né et résidant à Lyon, 59 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 janvier 1794.
Motif accusation :"Lieutenant, commissaire de section et contre-révolutionnaire".

Saulnier Pierre, négociant, résidant à Lyon, 49 ans, officier municipal de la Croix-Rousse, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon le 16 novembre 1793 et guillotiné le 17 novembre 1793.
Motif accusation :" A participé à la révolte de Lyon et favorisé les contres-révolutionnaires par les arrêtés et déliberations prises dans cette commune; n'a pas donné leur rétractation, aux termes de la loi, au Comité de Salut Public de la Convention Nationale".

Saunier César, fabricant de galons, né et résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 24 janvier 1794.
Motif accusation :"Secrétaire de section et contre-révolutionniare".

Sauron Théodore, tailleur, né au Puy, Haute-Loire, résidant à Lyon, 31 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 15 décembre 1793.
Motif accusation :"Commissaire aux prisons et à la permanence et contre-révolutionnaire".

Sautet Pierre, cabaretier, né à Saint Symphorien-de-Lay, Loire, résidant à Lyon, 48 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant et contre-révolutionnaire".

Sautot Michel, domestique, né à Saint Martin-du-Vieux-Bellême, Orne, résidant à Lyon, 51 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 8 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier et contre-révolutionnaire".

De Savaron Jean Pierre Guillaume, baron de Chamousset, né et résidant à Lyon, commandant du bataillon des vétérans, 70 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 15 novembre 1793.
Motif accusation :"Noble, commandant des vétérans et instigateur".

Savy Jean Baptiste Charles, serrurier, né à Beaumont, Haute-Garonne, résidant à Lyon, 26 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 février 1794.
Motif accusation :"Grenadier caserné, a porté les armes pendant le siège".

Schutz ou Scheitz Michel, marchand toilier, né à Saint Gall, Suisse, résidant à Lyon, 50 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 29 novembre 1793.

Segné ou Segué René, ouvrier en soie, né à Tours, Indre-et-Loire, résidant à Lyon, 32 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Grenadier, contre-révolutionnaire, pris à la sortie les armes à la main".

Seiz Théophile, commis de magasin, né dans le Wurtemberg, 20 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 15 novembre 1793.
Motif accusation :"Officier de la force départementale et instigateur".

Selard Jean Baptiste, né à Saint Chamond, Loire, 26 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège, le 21 octobre 1793.

Sellier Jean Baptiste François, ancien garde de Monsieur, né à Bouchut-le-Doux, résidant à Lyon, 41 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 février 1794.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, correspondant avec les émigrés".

Sels Joseph, instituteur, né à Embrun, Hautes-Alpes, résidant à Ecully, Rhône, 54 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 février 1794.
Motif accusation :"A cherché à corrompre les membres du Comité de surveillance de Marat en mettant entre les mains de l'un d'eux une somme de 600 livres qui a été déposée aux Jacobins".

Semenol Gaspard, né et résidant à Montbrison, Loire, ancien élu en l'élection de cette ville, 60 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 2 février 1794.
Motif accusation :"Venu de Montbrison pour se joindre aux rebelles".

Sénès Jean Baptiste, perruquier, né à Solliès, Var, résidant à Lyon, 42 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant et contre-révolutionniare".

Séon Catherin, corroyeur, né à Larajasse, Rhône, résidant à Lyon, 56 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 28 janvier 1794.
Motif accusation :"Accapareur et agioteur, ayant excité ses fils à porter les armes".

Séon Louis, mercier, né et résidant à Lyon, 27 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 17 janvier 1794.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, agioteur et accapareur".

Septobre Jean Marie Joseph, né et résidant à Lyon, section de l'Abondance, 67 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 17 février 1794.
Motif accusation :"Prêtre réfractaire et contre-révolutionnaire".

Séré Philibert, clerc d'avoué, né à Saint Martin-de -Boisy, Loire, résidant à Lyon, 26 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Caporal des grenadiers et contre-révolutionnaire".

Sergent Louis, peintre, né et résidant à Lyon, 24 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 février 1794.
Motif accusation :"A dit qu'il crierait Vive le Roi ! et a avili la représentation nationale".

Seriziat Pierre, dit Jacotin, aubergiste, né à Saint Didier-au-Mont-d'Or, Rhône, résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 16 janvier 1794.
Motif accusation :"Sous-lieutenant, commissaire de section et contre-révolutionnaire".

Seriziat Pierre, affaneur, bataillon de Saint Vincent, 49 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 7 octobre 1793.

Serre Martin, traiteur, déserteur espagnol, né en Catalogne, Espagne, résidant à Bourg, Ain, 19 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 décembre 1793.
Motif accusation :"Espion, contre-révolutionnaire ayant travaillé aux redoutes".

Serra Antoine, blessé le 1er octobre 1793, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 1er octobre 1793.

Serre Pierre, dit Saint Clair, avoué et notable, né à Grenoble, Isère, résidant à Bourgoin, 51 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire et fédéraliste, complice des rebelles de Lyon et prévaricateur".

Servan Gabriel, rentier, né et résidant à Lyon, 40 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 28 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier, chaud permanent, dénonçant les patriotes".

Servan Gabriel Claude, rentier, frère du précédent, né et résidant à Lyon, 45 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 16 décembre 1793.
Motif accusation :"Membre du Conseil départemental de Rhône et Loire et contre-révolutionnaire".

Serve Etienne, guimpier, né et résidant à Lyon, 45 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 28 novembre 1793.

Servier Benoit Nizier, prêtre, né et résidant à Lyon, 49 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 29 octobre 1793.
Motif accusation :"Quartier-maître dans l'armée lyonnaise en qualité de trésorier-payeur".

Servier François, tanneur, né et résidant à Lyon, 42 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Commandant de bataillon et contre-révolutionnaire".

Shtameth Jean, gendarme, né à Phalsbourg, Haut-Rhin, résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 7 février 1794.
Motif accusation :"Grenadier caserné, contre-révolutionnaire et royaliste, a fait le service aux postes avancés".

Siaume Pierre, charpentier, né et résidant à Montbrison, Loire, 57 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Feurs et guillotiné le 6 décembre 1793.
Motif accusation :"Aristocrate tant dans ses propos que dans ces actions; membre de la municipalité de Montbrison".

Sibaudier Jean Baptiste, commis toilier, né à Saint Martin-des-Fontaines, Rhône, résidant à Lyon, 19 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier caserné, pris à la sortie les armes à la main".

Sibeau Pierre, cultivateur, né à Boën, Loire, résidant à Montbrison, Loire, 18 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 22 mars 1794.
Motif accusation :"A suivi les rebelles lyonnais et vexé les patriotes".

Siblin Françoise, dame Nicolet, dégraisseuse, né à Seyssel, Isère, résidant à Lyon, 36 ans, condamnée par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotinée le 28 décembre 1793.
Motif accusation :"A dit que les contre-révolutionnaires auraient leur tour et qu'avant la fin novembre l'ennemi serait en France".

Sicard Jean Antoine, agriculteur, né et résidant à Lyon, 37 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 2 février 1794.
Motif accusation :"Président du Comité des douze et contre-révolutionnaire".

Silvestre ou Sylvestre Jean Laurent, prêtre, né à Briançon, Hautes-Alpes, résidant à Châtonnay, Isère, 32 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 février 1794.
Motif accusation :"Prêtre contre-révolutionnaire prêchant le fanatisme".

Simon Jean, avoué, né et résidant à Lyon, 34 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 29 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire, président de section et du Comité permanent".

Simon Jean Baptiste, faiseur de bas, né et résidant à Lyon, 32 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 11 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant et contre-révolutionnaire".

Simon Jean Marie, tambour-major, résidant à Lyon, 23 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 1er septembre 1793.

Simon Mathieu, soldat, section de l'Egalité, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 30 septembre 1793.

Simonet Jean Gatien, garçon perruquier, né à Tours, Indre-et-Loire, résidant à Lyon, 23 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Fusilier et contre-révolutionnaire".

Simonet Jean Marie Philibert, notaire, né et résidant à Tarare, Rhône, 52 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 5 décembre 1793.
Motif accusation :"Commandant en second de bataillon et contre-révolutionnaire".

Simonet Pierre, rentier, né et résidant à Lyon, 62 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 26 décembre 1793.
Motif accusation :"Membre du Comité de surveillance et contre-révolutionnaire".

Siran Jérôme, prêtre, né à Lyon, résidant à Fourneaux, Loire, 34 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 22 mars 1794.
Motif accusation :"Prêtre fanatique ne voulant pas se conformer aux lois".

Sire de Vaudragon Jean Baptiste, cultivateur, né et résidant à Bourgoin, Isère, maire de Bourgoin, 45 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 25 décembre 1793.
Motif accusation :"Contre-révolutionnaire et fédéraliste, complice des rebelles de Lyon et prévaricateur".

Sirende Louis Ambroise, prêtre, né à Avignon, Vaucluse, résidant à Lyon, 58 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 3 janvier 1794.
Motif accusation :"Prêtre fanatique et contre-révolutionnaire".

Schmidt Joseph, ingénieur mécanicien, né à Paris, lieutenant-colonel d'artillerie, 29 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon le 13 octobre 1793 et fusillé le 14 octobre 1793.

Sonel, Sonet ou Sorrel Adrien Antoine, brodeur, né à Paris, résidant à Lyon, 34 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 12 janvier 1794.
Motif accusation :"Lieutenant des grenadiers, chef des rebelles, persécutant les patriotes, allant chez eux pour enlever leurs effets".

Sonnerie Claude, vinaigrier, né à Saint Clément, Rhône, résidant à Lyon, 37 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 janvier 1794.
Motif accusation :"Fusilier et contre-révolutionnaire approuvant la mort des patriotes".

Soucher Victor, adjudant de l'état-major, né à Joyeuse, Ardèche, 19 ans, décédé des suites de ses blessures reçues durant le siège de Lyon, le 4 octobre 1793.

Souchet Etienne, boucher, né à Courtenany, Isère, résidant à Lyon, 51 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 4 février 1794.
Motif accusation :"Venu de son pays pour se joindre aux rebelles".

Souchon Gilbert, cultivateur, ancien conseiller, né et résidant à Essertines, Loire, 30 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 14 mars 1794.
Motif accusation :"Venu avec les muscadins pour coopérer à la rébellion".

De Souchon de Lizérieux Jean Claude, médecin, né et résidant à Montbrison, Loire, 60 ans, condamné deux fois le même jour par la Commission de justice militaire et par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 26 novembre 1793.

Souligné Jean Baptiste, ancien directeur de la douane, né à Paris, résidant à Lyon, 48 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 16 janvier 1794.
Motif accusation :"Vice-président de la permanence et contre-révolutionnaire".

Soulier Ignace Joseph, marchand, né à Avignon, Vaucluse, résidant à Lyon, aide de camp de Précy, 28 ans, condamné par la Commission de justice militaire de Lyon et fusillé le 15 novembre 1793.

Spollinet Joseph, commissionnaire chargeur, né et résidant à Lyon, 60 ans, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 15 novembre 1793.
Motif accusation :"Membre du Comité des équipages; chef des convois de subsistances, président du Comité de régie, fourrages et équipages pendant le siège".

Spréafico Charles, limonadier, né et résidant à Lyon, 31 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 17 janvier 1794.
Motif accusation :"Grenadier caserné et contre-révolutionnaire".

Spréafico Camille, commis marchand, né et résidant à Lyon, 24 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 17 janvier 1794.
Motif accusation :"Grenadier caserné et contre-révolutionnaire".

Staron de l'Argentière Camille, ancien garde du corps, né à Montbrison, Loire, 51 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 18 mars 1794.
Motif accusation :"Chasseur à cheval, venu de Montbrison pour se joindre aux rebelles".

Stoudert Jean Claude, entrepeneur de convois militaires de l'armée des Alpes, résidant à Lyon, 45 ans, officier municipal de la Croix-Rousse, condamné par la Commission de justice populaire de Lyon et guillotiné le 16 novembre 1793.
Motif accusation :"A servi les projets ces contre-révolutionnaires en leur livrant les chevaux et chariots dont il était chargé; canonnier dans l'armée lyonnaise; a fourni la somme de 200 francs pour les frais du siège".

Subrin Emmanuel, cultivateur, né et résidant à Lyon, 33 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 18 décembre 1793.
Motif accusation :"Lieutenant des grenadiers, contre-révolutionnaire, envoyé à Bordeaux pour fédéraliser".

Sumilian Jean François, prêtre, né à Monestier, Hautes-Alpes, résidant à Lyon, 43 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et guillotiné le 20 janvier 1794.
Motif accusation :"Prêtre fanatique et réfractaire à la loi".

Superchy Etienne, graveur, né à Parme, Italie, résidant à Lyon, 57 ans, condamné par la Commission révolutionnaire de Lyon et fusillé le 21 décembre 1793.
Motif accusation :"Sous-lieutenant et contre-révolutionnaire".



Sources :
  • Tableau général des victimes & martyrs de la Révolution, en Lyonnais, Forez et Beaujolais : spécialement sous le régime de la Terreur, 1793-1794 (Antonin Portallier)
    BNF : http://gallica.bnf.fr/


décembre 2018

lmmjvsd
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Rechercher

Accès membre




Powered by Joomla!.